LE MUSÉE PRINCIPIA

LE MUSÉE NATIONAL DE L’UNION
octobre 23, 2017
L’ANCIEN HÔPITAL MILITAIRE
octobre 23, 2017

P

Ce musée, situé sur l’actuelle Place d’Armes, est aménagé sur les ruines de Principia, le siège du commandement de la XIIIe Légion Gémina du Castre Romain d’Apulum, la seule légion qui soit restée sur place pendant toute la période d’occupation romaine de Dacie. Ainsi, ce musée conserve et met en valeur une infime partie des vestiges antiques de la ville, si on prend en compte que la grande partie du bâtiment de Principia s’étend sous les fondations de l’actuelle Université et sous la voierie de la rue voisine, et n’est pas étudiée. Dans la cour aménagée en tant que lapidarium sont exposées des artéfacts provenant des anciennes collections archéologiques du musée de la ville, soit de découvertes faites pendant les récents travaux de voirie, notamment des statues et des monuments épigraphiques. La statue en bronze représentant un soldat romain placée à l’entrée, suggère l’équipement militaire, vieux de 1900 ans, depuis que la Dacie fut inclus parmi les dernières provinces dans l’Empire Romain. Dans certaines pièces, le pavé original a été mis en valeur tout comme le très connue hypocauste, l’installation de chauffage par le sol des Romains. Toujours à l’intérieur sont conservés in situ d’importants vestiges de la Principia. Les visiteurs peuvent y découvrir les chambres reconstituées du trésor, celle des trophées et d’étendards où encore, celle d’instruction des officiers et des soldats de la Légion. Parmi des aspects à découvrir rappelons la reconstitution des principaux moments de la vie d’un soldat romain vêtu de son uniforme et de son équipement complexe.

On se demande selon quels critères furent choisis les cinq empereurs romains, dont les statues en bronze sont placées devant et à l’intérieur du musée? Certainement pour l’important rôle qu’ils eurent dans l’histoire de l’Empire romain en général et dans celle du développement de la ville Apulum, en spécial.

Ainsi, le nom de Trajan est dû à la conquête de Dacie, celui d’Hadrien, aux premières étapes de fonctionnement du Castre Romain, tandis que celui de Marc Aurèle, à la première concentration urbaine Apulum qui reçut le rang de municipium, tout comme celui de Septime Sévère qui en fit de même pour la deuxième ville d’Apulum – celui qui entourait le castre. Pour ce qui est de Caracalla, arrivé probablement à Apulum vers l’an 213, accompagné par sa mère Julia Domna, certaines interprétations du moyen âge ont permis d’associer le prénom Julia de l’impératrice à celui de la ville « Alba Iulia ».

Les vestiges du siège du commandant, Principia, tout comme d’autres objectifs romains étudiés et mis en valeur à l’intérieur de la Place-forte d’Alba Carolina, sont inscrites dans « l’Itinéraire des Empereurs Romains et des Vins du Danube », important réseau européen des itinéraires culturels.

Désormais, autour du musée on retrouve pleinement l’atmosphère de l’Antiquité romaine recrée par la troupe d’animation de reconstitution historique et militaire de la ville, avec les légionnaires, les guerriers daces, les gladiateurs, les danseuses réunis dans des spectacles durant tout la saison touristique. Le musée, ouvert au public depuis 2015, organise aussi des expositions temporaires et des nombreux événements culturels.

Français