LA CATHÉDRALE CATHOLIQUE ROMAINE „SAINT MICHEL”

LE PALAIS ÉPISCOPAL
octobre 23, 2017
LA CASERNE DES PIONNIERS
octobre 23, 2017

P

Édifiée, il y a presque 800 ans, la cathédrale Catholique Romaine, toujours en fonction, est la plus ancienne cathédrale de Transylvanie et le plus ancien bâtiment de la ville d’Alba Iulia et du département d’Alba. C’est aussi, depuis des siècles, le plus haut bâtiment de la ville et du département. La tour mesure, avec sa croix, 56,7 mètres et domine totalement la ville offrant ainsi une très large perspective.

La cathédrale est considérée comme le troisième édifice religieux construit sur le même emplacement. Elle est faite de blocs de pierre originaires du castrum construit par les romains à Apulum. Les travaux commencèrent au milieu du XIIIe siècle. Du point de vue architectural, l’édifice comporte tous les styles utilisés entre le Xe et le XVIIIe siècle : roman, gothique, renaissance et baroque. Le style roman est le style dominant. Débutés pendant cette période, les travaux durèrent des décennies, cependant des nouvelles solutions architecturales et décoratives issues du style gothique furent adoptées. L’intérieur de la cathédrale est aujourd’hui un miroir remarquable de ce style. La Renaissance nous offre une intervention notable : la chapelle Lázó, située dans l’aile nord de la cathédrale.

Ce lieu de culte fut le témoin d’événements historiques remarquables comme l’entrée de Michel le Brave dans la forteresse de Belgrade en 1599. Par ailleurs Saint Michel est le saint patron de la Cathédrale, est aussi le protecteur de la ville d’Alba Iulia.

Avec l’arrivée de la Réforme protestante en Transylvanie, l’évêché catholique romain d’Alba Iulia fut aboli en 1565 et la cathédrale revint aux Calvinistes. On peut parler des travaux de rénovation et d’embellissement après 1716, quand le bâtiment passa de nouveau en possession de l’Église Catholique – romaine. De cette époque datent les quatre statues de style baroque dans l’aile nord intérieure, statues qui représentent les rois saints de Hongrie, Étienne et Ladislas, ainsi que les évêques Adalbert et Gérard. À présent, sur la façade ouest de la cathédrale, on peut voir des copies identiques de ces statues.

La cathédrale est également, un vrai panthéon de Transylvanie. Dans l’aile sud, c’est la tombe de Jean Hunyadi, voïvode de Transylvanie et gouverneur de Hongrie. La tombe du voïvode est fleurie par les hongrois et les roumains, en guise du respect porté par ces deux nations. Dans l’aile opposée, se trouvent les sarcophages du premier prince de Transylvanie, Jean Sigismond et de sa mère, Isabelle, reine de Hongrie. Son ancienneté ainsi que les éléments architecturaux originaux bien intégrés dans la structure de l’édifice, font d’elle le plus important monument de la ville d’Alba Iulia.

 

 

Français