octobre 23, 2017

LA FORTIFICATION ALBA CAROLINA

Conseiller scientifique: Tudor Roșu , docteur en histoire Éditeur de textes: Nicolae Neag, expert communication Traduction de textes en français: Dr. Doina Hendre Biro, consultant scientifique, et Livia-Cristina Boc, expert local.

La fortification  Alba Carolina, la plus grande de Roumanie est en état depuis plus de 300 ans. Elle invite à un voyage dans le temps, tout au long des deux millénaires, à travers les vestiges de trois fortifications d’époques différentes car chaque forteresse construite ici inclut la précédente : le Castrum des romains, la forteresse médiévale et la forteresse Alba Carolina. Cette dernière fut construite à Alba Iulia au début du XVIIIème siècle, d’après le projet de  fortification réalisé par l’architecte italien Giovanni Morando Visconti, qui coordonna aussi la première étape des travaux. Il mourut de la peste et repose aujourd'hui dans la Cathédrale  Cath [...]
octobre 24, 2017

L’ANCIEN MUSÉE D’ARCHÉOLOGIE

Conseiller scientifique: Tudor Roșu , docteur en histoire Éditeur de textes: Nicolae Neag, expert communication Traduction de textes en français: Dr. Doina Hendre Biro, consultant scientifique, et Livia-Cristina Boc, expert local.

Alba Iulia fut une des premières villes transylvaines qui fonda un musée à la fin du XIXe siècle. Cette initiative, concrétisée en 1888, fut coordonnée par la « Société d'Histoire, Archéologie et Sciences Naturelles ». La tâche en revint à Adalbert Cserni, premier conservateur, puis directeur du musée. Tout d'abord, le musée s'installa dans l’école maternelle située près de l'église du quartier Lipoveni, puis en 1900, dans les 5 salles de l’école maternelle du quartier Maieri, l’actuelle École Gymnasiale « Avram Iancu ». À la base de ce musée se trouvent les monuments épigraphiques et les sculptures romaines d’Apulum découverts pendant les travaux [...]
octobre 24, 2017

LE COLLÈGE NATIONAL „HOREA, CLOSCA ET CRISAN”

Conseiller scientifique: Tudor Roșu , docteur en histoire Éditeur de textes: Nicolae Neag, expert communication Traduction de textes en français: Dr. Doina Hendre Biro, consultant scientifique, et Livia-Cristina Boc, expert local.

Le lycée public d’Alba Iulia fut le premier à être créé en Transylvanie après l’Union de 1918, avec un effectif de 300 élèves répartis en cinq classes. Fondé le premier février 1919, il prit le nom de « Michel le Brave ». Pendant l’entre-deux guerres, n’ayant pas son propre édifice, le nouvel établissement d’enseignement occupa plusieurs autres édifices de la ville. Le premier fut l’édifice où actuellement le Lycée de Musique et Arts Plastiques « La Reine Marie » dispense son enseignement. Les fondations du nouveau siège, s'installèrent en 1923 sur un terrain de quatre hectares, situé dans la partie ouest de la Citadelle, sur le Plateau des Romains. [...]
octobre 24, 2017

L’ANCIENNE ÉCOLE CIVILE HONGROISE

Conseiller scientifique: Tudor Roșu , docteur en histoire Éditeur de textes: Nicolae Neag, expert communication Traduction de textes en français: Dr. Doina Hendre Biro, consultant scientifique, et Livia-Cristina Boc, expert local.

L'actuel Lycée des Arts « Reine Marie », construit en 1900 et achevé en 1901, a d'abord été une école hongroise. En 1919, ce bâtiment est devenu propriété du nouveau État roumain créé. Ainsi, le premier lycée public de Transylvanie s'établit là jusqu'en 1940 sous le nom du prince « Mihai Viteazul », tandis qu’un nouvel édifice situé à l'ouest de la forteresse et qui fonctionne toujours portait et porte le nom de « Collège National Horea, Cloșca et Crișan » Après la deuxième guerre mondiale le bâtiment de l’ancien lycée de la « ville d’en bas », abrita plusieurs dizaines d’années l'école générale numéro 1 de la ville. Désormais, depuis [...]
octobre 23, 2017

L’ANCIEN IMMEUBLE DES SOUS-OFFICIERS

Conseiller scientifique: Tudor Roșu , docteur en histoire Éditeur de textes: Nicolae Neag, expert communication Traduction de textes en français: Dr. Doina Hendre Biro, consultant scientifique, et Livia-Cristina Boc, expert local.

Situé à proximité du Palais Apor, le bâtiment qui accueille aujourd'hui la Bibliothèque de l’Université « 1er Décembre 1918 » eut, comme la plupart des édifices de la forteresse Alba Carolina, un usage militaire. Ce bâtiment situé sur l’ancienne rue de la Pharmacie, construit vers 1900, en style néo-classique, en forme de L,  a servi tout d'abord  comme immeuble des sous-officiers de l'armée austro-hongroise. Bien que les sources historiques soient assez rares en ce qui le concerne, sur les plans de l’époque cet édifice figure aussi sous  le nom de « l'Immeuble des officiers numéro 6 ». Désormais, à partir de 2003, quand il fut inclus  dans l’Université [...]
octobre 23, 2017

L’ANCIEN COLLÈGE JÉSUITE

Conseiller scientifique: Tudor Roșu , docteur en histoire Éditeur de textes: Nicolae Neag, expert communication Traduction de textes en français: Dr. Doina Hendre Biro, consultant scientifique, et Livia-Cristina Boc, expert local.

L'ordre Jésuite est arrivé en Transylvanie et notamment à Alba Iulia en 1579 dans le contexte de la Contre-Réforme catholique, accompagnant ainsi la formation des futurs prêtres autour de l'église « Báthory » aussi appelée « Église des Jésuites », qui était le siège de cette instruction. La construction du collège jésuite fut terminée vers la fin du XVIe siècle. En 1588 les Jésuites furent expulsés de la Citadelle par les protestants, ainsi au XVIIe siècle le « petit collège » y dispensa son savoir. Toutefois ils y reviendront au XVIIIe siècle après la prise de la Citadelle par les Impériaux et la réinstallation de l’évêque catholique. L'enseigneme [...]
octobre 23, 2017

L’ANCIEN COLLÈGE ACADÉMIQUE BETHLEN

Conseiller scientifique: Tudor Roșu , docteur en histoire Éditeur de textes: Nicolae Neag, expert communication Traduction de textes en français: Dr. Doina Hendre Biro, consultant scientifique, et Livia-Cristina Boc, expert local.

Le bâtiment solide, placé à la croisée des rues Unirii et Romana, avec rez-de-chaussée et étage, est composé de plusieurs corps qui délimitent deux cours intérieures et possède des éléments caractéristiques de la Renaissance tardive en Transylvanie. Construit en 1629, il fait partie des ambitions de mécène du prince Gabriel Bethlen, qui établit en 1622 un Collège Académique au cœur de la forteresse médiévale, renforcée par lui-même. Il souhaitait transformer Alba Iulia en un « Heidelberg de l’est », et dans ce sens, il y institua une première école académique avec trois facultés: Théologie, Philosophie et Lettres. Pour les 40 étudiants soutenus financiè [...]
octobre 23, 2017

LE MONUMENT CUSTOZZA

Conseiller scientifique: Tudor Roșu , docteur en histoire Éditeur de textes: Nicolae Neag, expert communication Traduction de textes en français: Dr. Doina Hendre Biro, consultant scientifique, et Livia-Cristina Boc, expert local.

On se demande, quel rapport pourrait-il avoir entre la ville Alba Iulia et la bataille de Custozza de 1866 ? Dans le conflit militaire entre l’Italie vaincue et l’Autriche pour la possession de Venise, prit part le Régiment 50 Infanterie d’Alba Iulia, formé des Roumains et des Magyars, sous la commande des Impériaux. Les officiers de ce régiment eurent par la suite l’initiative, accomplie en 1906, d’un monument dressé à la mémoire des 133 soldats et officiers morts en héros à Custozza. Le monument, sculpté en pierre et surmonté d’un aigle en bronze, a la forme d’un obélisque mesurant quatre mètres de hauteur. Sur les trois plaques commémoratives fixées à [...]
octobre 23, 2017

LE MONUMENT LOSSENAU

Conseiller scientifique: Tudor Roșu , docteur en histoire Éditeur de textes: Nicolae Neag, expert communication Traduction de textes en français: Dr. Doina Hendre Biro, consultant scientifique, et Livia-Cristina Boc, expert local.

L’histoire du monument dédié à Ludwig Losy Losenau, dressé sur l’actuelle place d’armes est en rapport avec la défaite de la Révolution de 1848 de Transylvanie. Il représente le commandant de l’armée autrichienne qui, le 11 février 1849, a affronté à Simeria l’armée révolutionnaire magyare. Dans cette bataille il a été grièvement blessé et il est décédé quelques jours après. Bien qu’on connaisse peu de détails biographiques, on sait que conformément à l’initiative des officiers de l’armée des Habsbourg de la garnison d’Alba Iulia, la fondation du monument a été mise en 1852, dans la présence de l’empereur Franz Joseph. C’est un monument d [...]
octobre 23, 2017

L’OBÉLISQUE „HOREA, CLOȘCA et CRIŞAN”

Conseiller scientifique: Tudor Roșu , docteur en histoire Éditeur de textes: Nicolae Neag, expert communication Traduction de textes en français: Dr. Doina Hendre Biro, consultant scientifique, et Livia-Cristina Boc, expert local.

L’Obélisque, monument en pierre érigé devant la Troisième Porte de la Fortification, impose tout d’abord par sa hauteur de 20 mètres tandis que son alentour rend une belle vue panoramique à des dizaines de kilomètres. Il est placé sur le petit monticule créé artificiellement pour protéger en cas de siège la porte principale de la fortification face au tir direct de l’artillerie. Le monument devait être à la hauteur de l’événement commémoré, tant par ses dimensions que par sa valeur artistique, car il a été dressé pour marquer l’anniversaire de 150 ans déroulés depuis l’exécution de Horea et de de Cloşca, deux des trois dirigeants de la révolte paysann [...]
octobre 23, 2017

LA STATUE DE MICHEL LE BRAVE

Conseiller scientifique: Tudor Roșu , docteur en histoire Éditeur de textes: Nicolae Neag, expert communication Traduction de textes en français: Dr. Doina Hendre Biro, consultant scientifique, et Livia-Cristina Boc, expert local.

La statue en bronze représentant le voïévode Michel le Brave à cheval, œuvre du sculpteur Oscar Han, a été inaugurée le 28 novembre 1968, à l’occasion du cinquantième anniversaire de l’Union de la Transylvanie à la Roumanie (dans la présence du chef de l’Etat, Nicolae Ceausescu). L’emplacement de la statue devant l’ancien Palais des Princes de la Transylvanie n’a pas été fortuit. Car c’est l’endroit où Michel le Brave a siégé pendant les dix mois dont il fut prince de Transylvanie. Le sculpteur a surpris justement son l’entrée triomphale dans la ville d’Alba Iulia, le 1er novembre 1599. Le monument mesure 8,46 mètres de hauteur, dont 2 mètres le so [...]
octobre 23, 2017

LA PORTE SUD DU CASTRE ROMAIN

Conseiller scientifique: Tudor Roșu , docteur en histoire Éditeur de textes: Nicolae Neag, expert communication Traduction de textes en français: Dr. Doina Hendre Biro, consultant scientifique, et Livia-Cristina Boc, expert local.

La porte du côté sud du castrum, appelée Porta principalis dextra , est la seule des quatre portes conservées, qui rende visibles les traces du Castrum Romain d’Apulum d’antan. Bien qu’on en reste que des éléments d’une seule partie de la Porte, à peu près un tiers de ce qu’elle était il y a 1800 ans, ils représentent une preuve vivante de l’époque florissante de l’antique Apulum romaine. Porta Principalis Dextra appartient à la catégorie des portes doubles ; elle était autrefois encadrée par deux tours massives hautes de huit mètres, tandis que les murs mesuraient 7 mètres de hauteur et 2 mètres d’épaisseur d’un côté et de l’autre. Si on se deman [...]
octobre 23, 2017

Via Principalis

Conseiller scientifique: Tudor Roșu , docteur en histoire Éditeur de textes: Nicolae Neag, expert communication Traduction de textes en français: Dr. Doina Hendre Biro, consultant scientifique, et Livia-Cristina Boc, expert local.

Il y a presque deux mille ans les ingénieurs et les architectes de l’Empire Romain ont conçu le plan du castre romain d’Apulum en forme de quadrilatère, ayant une porte sur chaque côté et étant flanqués des routes qui reliaient les portes opposées - Comment étaient les routes qui sillonnaient l’antique Apulum ? Il y avait une route principale, la Via Principalis, dont on conserve une partie. C’est la route qui reliait les portes situées au sud et au nord du castre. Via Principalis passait devant la « Principia », le siège du commandement de la Légion XIII Gémina. Aujourd’hui une partie de cet ancien bâtiment est mise en valeur par le Musée Principia. Sur la vo [...]
octobre 23, 2017

L’ANCIENNE ÉCOLE SUPÉRIEURE „MAJLÁTH”

Conseiller scientifique: Tudor Roșu , docteur en histoire Éditeur de textes: Nicolae Neag, expert communication Traduction de textes en français: Dr. Doina Hendre Biro, consultant scientifique, et Livia-Cristina Boc, expert local.

L’édifice imposant du corps central de l’Université „1er Décembre 1918”, fut bâti à la fin des années 1800 par l’évêque Majláth sur l’emplacement de l’Église Báthory et de l’ancien collège des Jésuites en tant qu'École Supérieure Catholique. Bâtiment inscrit dans l’architecture néo-classique, il impressionne par sa façade principale décorée de quatre colonnes de style ioniques adossées, surmontées d’un fronton triangulaire, qui amplifient son caractère monumental. Une articulation identique ont les resalîtes latéraux, dont les colonnes sont remplacées par des pilastres décorés de chapiteaux et surmontés de petits frontons. La rigueur de l [...]
octobre 23, 2017

LA MAISON DE CULTURE DES SYNDICATS

Conseiller scientifique: Tudor Roșu , docteur en histoire Éditeur de textes: Nicolae Neag, expert communication Traduction de textes en français: Dr. Doina Hendre Biro, consultant scientifique, et Livia-Cristina Boc, expert local.

La Maison de Culture des Syndicats est le résultat d’un important projet, sur les quarante dernières années, mené à bien par ville d'Alba Iulia. Commencés en avril 1974, les travaux ont été achevés en un temps record, car le 18 décembre 1976, l'immeuble était déjà, prêt à fonctionner. Il s'agit d'un effort collectif: y ont contribué 12 entreprises du département d'Alba et du reste du pays, s'engageant dans la construction et l'ameublement, optant pour les techniques les plus modernes de l'époque. Cette institution dispose actuellement d’une salle de spectacle de 548 places, d’une loge de 30 places, d’une salle de conférence de 165 places ainsi que d’une salle [...]
octobre 23, 2017

L’ANCIEN THÉÂTRE „I.L.CARAGIALE”

Conseiller scientifique: Tudor Roșu , docteur en histoire Éditeur de textes: Nicolae Neag, expert communication Traduction de textes en français: Dr. Doina Hendre Biro, consultant scientifique, et Livia-Cristina Boc, expert local.

L'ancien Théâtre Caragiale est au service de la culture depuis près de 150 ans à Alba Iulia. À la fin du XIXe siècle, une école maternelle du parc de la ville, réaménagée et investie du rôle de « redoute», devint une sorte de club fréquenté par l'élite de la ville: juges, avocats, professeurs, fonctionnaires, hommes d'affaires. Le bâtiment, construit en 1901 dans le style néo-classique, conserve encore des éléments d’architecture notamment sur la façade ouest, comme les pilastres surmontés d’un fronton triangulaire. Il fut réaménagé, agrandi et modernisé à l’occasion des Fêtes du Sacre des Rois à Alba Iulia, du 15 octobre 1922. À cette occasion, il fut [...]
octobre 23, 2017

LA STATUE DE LA LOUVE

Conseiller scientifique: Tudor Roșu , docteur en histoire Éditeur de textes: Nicolae Neag, expert communication Traduction de textes en français: Dr. Doina Hendre Biro, consultant scientifique, et Livia-Cristina Boc, expert local.

Si les statues de la Louve romaine sont pareilles partout dans le monde, leurs socles sont différents. À Alba Iulia on a choisi de la placer sur une colonne romaine, tout comme la Louve Capitoline à Rome. Suivant les représentations de l’Antiquité, la Louve romaine d’Alba Iulia est rendue de profil, la tête tournée vers les deux nourrissons. Bien que la statue originale, se trouve au Musée du Capitole, à Rome, un bas-relief exposé au Musée National de l’Union reste une preuve, à travers les millénaires, du statut spécial que l’antique Apulum a occupé dans l’Empire Romain. Ce bas-relief en effet n'est autre qu'une représentation du symbole de Rome: la Louve nourri [...]
octobre 23, 2017

LA CATHEDRALE DU SACRE DES ROIS

Conseiller scientifique: Tudor Roșu , docteur en histoire Éditeur de textes: Nicolae Neag, expert communication Traduction de textes en français: Dr. Doina Hendre Biro, consultant scientifique, et Livia-Cristina Boc, expert local.

La Cathédrale du Sacre des Rois est le premier et le plus important monument de culte orthodoxe construit à Alba Iulia, bâti suite à l’Union de la Transylvanie avec la Roumanie en 1918, pour y célébrer le sacre du Roi Ferdinand et de son épouse, la reine Marie en tant que roi de la Grande Roumanie, événement qui eut lieu le 15 octobre 1922. Bien que la pierre de fondation ait été posée le 21 mars 1921, les travaux proprement dits ont duré environ neuf mois. À la cérémonie historique du sacre, déroulée devant la tour du clocher de la cathédrale, sous un baldaquin somptueux, ont pris part des représentants des diverses Maisons Royales et des personnalités politiques d [...]
octobre 23, 2017

L’ANCIENNE PRÉFECTURE

Conseiller scientifique: Tudor Roșu , docteur en histoire Éditeur de textes: Nicolae Neag, expert communication Traduction de textes en français: Dr. Doina Hendre Biro, consultant scientifique, et Livia-Cristina Boc, expert local.

Le bâtiment élevé dans la partie nord-est de la fortification, sur l’ancien emplacement de certains logements nobiliaires datant du XVIème siècle, qui a gardé l’alignement de la citadelle médiévale, se superpose sur l’un des quatre côtés du Castre Romain d’Apulum. Au fil du temps il a eu de diverses destinations civiles et militaires. Les noms sous lesquels il est mentionné étant en rapport avec les fonctions eues, ou bien avec les personnalités qui l’a habité. Ainsi, pendant la période dans laquelle Alba Iulia était la capitale de la Principauté de la Transylvanie, il était le siège des districts des Saxons, qui par la suite a été transformé de sorte qu’i [...]
octobre 23, 2017

LA CASERNE DES PIONNIERS

Conseiller scientifique: Tudor Roșu , docteur en histoire Éditeur de textes: Nicolae Neag, expert communication Traduction de textes en français: Dr. Doina Hendre Biro, consultant scientifique, et Livia-Cristina Boc, expert local.

La Caserne des Pionniers construite entre les années 1897-1898, a reçu le nom de l’empereur François Joseph. Elle occupe la partie est du carré délimitant la place de la Forteresse. L'édifice occupe l'emplacement d'un ancien monastère et d'une église. Une vaste cour intérieure est due à la construction de quelques corps de bâtiment placés librement. Pendant la Première Guerre Mondiale, ce bâtiment servit de grand dépôt militaire austro-hongrois. A l'automne 1918, la caserne fut une des premières et plus importantes unités militaires de la forteresse qui revint aux autorités militaires roumaines, en tant que siège de la « Légion d'Alba Iulia » de la Garde Nation [...]
octobre 23, 2017

LA CATHÉDRALE CATHOLIQUE ROMAINE „SAINT MICHEL”

Conseiller scientifique: Tudor Roșu , docteur en histoire Éditeur de textes: Nicolae Neag, expert communication Traduction de textes en français: Dr. Doina Hendre Biro, consultant scientifique, et Livia-Cristina Boc, expert local.

Édifiée, il y a presque 800 ans, la cathédrale Catholique Romaine, toujours en fonction, est la plus ancienne cathédrale de Transylvanie et le plus ancien bâtiment de la ville d'Alba Iulia et du département d’Alba. C’est aussi, depuis des siècles, le plus haut bâtiment de la ville et du département. La tour mesure, avec sa croix, 56,7 mètres et domine totalement la ville offrant ainsi une très large perspective. La cathédrale est considérée comme le troisième édifice religieux construit sur le même emplacement. Elle est faite de blocs de pierre originaires du castrum construit par les romains à Apulum. Les travaux commencèrent au milieu du XIIIe siècle. Du point de [...]
octobre 23, 2017

LE PALAIS ÉPISCOPAL

Conseiller scientifique: Tudor Roșu , docteur en histoire Éditeur de textes: Nicolae Neag, expert communication Traduction de textes en français: Dr. Doina Hendre Biro, consultant scientifique, et Livia-Cristina Boc, expert local.

Le Palais des évêques est situé dans l'angle sud-ouest de la fortification, à proximité de la Cathédrale catholique romaine. Son histoire est fortement liée à celle de l'évêché catholique romain, fameuse institution existant à Alba Iulia depuis des siècles, élevé en 1991 au rang d’Archevêché. Il est difficile de dater le bâtiment, car les premières mentions concernant l’existence du Palais datent de 1287. Toutefois, la résidence de l’évêque fut construite en même temps que la cathédrale trouvée à sa proximité immédiate. Cependant, selon de sources certaines, tous les bâtiments au sud de la forteresse ont été inclus tout d'abord, dans un ensemble qui é [...]
octobre 23, 2017

LES RUINES DE L’ÉGLISE DU Xe SIÈCLE

Conseiller scientifique: Tudor Roșu , docteur en histoire Éditeur de textes: Nicolae Neag, expert communication Traduction de textes en français: Dr. Doina Hendre Biro, consultant scientifique, et Livia-Cristina Boc, expert local.

En 2011, pendant le déroulement des travaux de réhabilitation de la fortification, une découverte inattendue sur le gazon du parvis du Palais Archiépiscopal Romain Catholique a imposé des recherches archéologiques. Les fouilles ont mis à jour les vestiges d’une église. Les dimensions de l’église sont 20 mètres pour l’axe est-ouest, et de 12 mètres pour l’axe nord-sud avec une épaisseur des murs de 1,2 mètre. Quant à l’architecture, l’église, version provinciale du plan byzantin, était inscrite en croix grecque, avec le milieu de forme carré soutenant un dôme par ses quatre piliers. Selon les spécialistes, l’église fut utilisée approximativement entre 95 [...]
octobre 23, 2017

L’ANCIENNE MANUTENTION

Conseiller scientifique: Tudor Roșu , docteur en histoire Éditeur de textes: Nicolae Neag, expert communication Traduction de textes en français: Dr. Doina Hendre Biro, consultant scientifique, et Livia-Cristina Boc, expert local.

À la fin du XVIIe siècle, Alba Iulia est entrée dans une nouvelle étape de son histoire sous le nom d’Alba Carolina.  Après la prise de contrôle de la Transylvanie par les Impériaux, les autorités de Vienne ont décidé de construire une nouvelle fortification, transformant ainsi la ville en caserne. Un des Corps de l’armée impériale s'occupait de la manutention des vivres et du dépôt des provisions. Son rôle principal était l'approvisionnement en farine et la production de pain pour les soldats de la garnison. Placée côté est de la Citadelle, la massive construction allouée à la manutention, en forme de  quadrilatère, enferme une cour intérieure. Le mur sud s' [...]
octobre 23, 2017

L’ANCIEN COMMISSARIAT DE GUERRE

Conseiller scientifique: Tudor Roșu , docteur en histoire Éditeur de textes: Nicolae Neag, expert communication Traduction de textes en français: Dr. Doina Hendre Biro, consultant scientifique, et Livia-Cristina Boc, expert local.

Le Commissariat de Guerre fut une structure importante au sein de la garnison autrichienne de la Fortification d’Alba Carolina. Les attributions militaires, sociales et économiques lui furent dévolues: recrutement des soldats, construction et maintenance, approvisionnement, comptabilité et assistance sanitaire. L’immeuble du Commissariat fut un des premiers projets signés par le premier architecte de la Citadelle bastionnée, l’Italien Giovanni Morando Visconti, au début du XVIIIe siècle. Le très massif bâtiment carré, à l'aspect militaire, dénote également une certaine prestance. Les ouvertures des fenêtres, probablement réalisées dans une étape ultérieure à la pr [...]
octobre 23, 2017

LA PREMIÈRE PORTE DE LA FORTIFICATION

Conseiller scientifique: Tudor Roșu , docteur en histoire Éditeur de textes: Nicolae Neag, expert communication Traduction de textes en français: Dr. Doina Hendre Biro, consultant scientifique, et Livia-Cristina Boc, expert local.

La Première Porte de la Fortification, placée à l’Est, juste au pied de la terrasse de la fortification d’Alba Carolina fut bâtie en pierre, dans la première moitié du XVIIIe siècle comme premier point d’accès dans son enceinte. La porte offre une véritable leçon d’histoire de l’Antiquité romaine, revendiquée par les Habsbourg, en tant qu’empereurs du Saint-Empire Romain Germanique. La porte en forme d’arc de triomphe, est surmontée des deux statues représentant Mars – le dieu de la guerre – et Vénus – la déesse de la beauté. Le monument est richement orné des sculptures en bas-relief qui représentent des personnages de la mythologie romaine, telles: [...]
octobre 23, 2017

LA DEUXIÈME PORTE DE LA FORTIFICATION

Conseiller scientifique: Tudor Roșu , docteur en histoire Éditeur de textes: Nicolae Neag, expert communication Traduction de textes en français: Dr. Doina Hendre Biro, consultant scientifique, et Livia-Cristina Boc, expert local.

Les premières deux portes délimitaient, jadis, la barbacane de la place-forte. Il s’agit d’un itinéraire en pente, long de 130 mètres, ayant le rôle de rendre difficile aux ennemis l’accès à la porte principale de la fortification d’Alba Carolina, la Troisième Porte. La Deuxième Porte a été endommagée plusieurs fois.  Tout d’abord, à partir de 1935, quand elle a été partiellement démolie, à cause des travaux menés dans sa proximité pour la construction de l’Obélisque „Horea, Cloșca et Crișan”. Par la suite il n’y avait en place que les pilastres latéraux et quelques charnières qui suggéraient l’ancien monument. La forme actuelle est le résul [...]
octobre 23, 2017

LA TROISIÈME PORTE DE LA FORTIFICATION

Conseiller scientifique: Tudor Roșu , docteur en histoire Éditeur de textes: Nicolae Neag, expert communication Traduction de textes en français: Dr. Doina Hendre Biro, consultant scientifique, et Livia-Cristina Boc, expert local.

La Troisième Porte située sur le côté Est et qui réunit le bastion Eugène de Savoie et le bastion de la Transylvanie, représente le point d’accès principal dans la fortification. Jadis, la porte se fermait en actionnant le pont-levis, tandis qu’en cas de danger, les massives portes en bois cloutées bloquaient l’accès. De style baroque, bâtie entre 1715-1738, la porte a été dédicacée à l’Empereur Charles VI et au Prince Eugène de Savoie, le commandant de l’Armée impériale, pour glorifier les victoires remportées contre les Turcs. La porte en arc-de-triomphe avec trois voies d’accès demi-circulaire, séparée par les quatre pilastres de style dorique qui su [...]
octobre 23, 2017

LA QUATRIÈME PORTE DE LA FORTIFICATION

Conseiller scientifique: Tudor Roșu , docteur en histoire Éditeur de textes: Nicolae Neag, expert communication Traduction de textes en français: Dr. Doina Hendre Biro, consultant scientifique, et Livia-Cristina Boc, expert local.

Surnommée dans le passé „La Porte de l’Évêque”  ou „la Porte Neuve”, la Quatrième Porte est le monument célébrant la victoire des Habsbourg qui se présente sous la forme d’un arc de triomphe. Il se compose d’un passage dans un massif de maçonnerie voûté qui relie les murs de deux bastions, celui des Trinitaires et celui de Saint Michel, situés à l’extrémité Ouest de l’axe principale de la Fortification d’Alba Carolina. La partie supérieure du passage voûté est surmontée d'un entablement en accolade, richement décorée de reliefs, ainsi la IVe porte est considérée une exception parmi les trois portes du côté Ouest de la fortification. L’entr [...]
octobre 23, 2017

LA CINQUIÈME PORTE DE LA FORTIFICATION

Conseiller scientifique: Tudor Roșu , docteur en histoire Éditeur de textes: Nicolae Neag, expert communication Traduction de textes en français: Dr. Doina Hendre Biro, consultant scientifique, et Livia-Cristina Boc, expert local.

Située au côté Ouest la Cinquième Porte est l’une de ses entrées secondaires de la fortification, qui eut un rôle utilitaire, aux XVIIIème - XIXème siècles: celui d’assurer l’accès des soldats vers le champ d’entrainement, situé dans la zone actuelle du Plateau des Romains. Bien que l’architecture de la porte est plutôt simple, elle est reliée à un tunnel vouté en briques, long de 15 mètres, qui assure la connexion entre le ravelin St. Michel et la troisième ligne défensive de la fortification, appelée contregarde. En 1919, le roi Ferdinand et la reine Maria, les souverains roumains ont fait leur première entrée par cette porte. Peu de temps après cette visi [...]
Français