octobre 23, 2017

LA SYNAGOGUE

Conseiller scientifique: Tudor Roșu , docteur en histoire Éditeur de textes: Nicolae Neag, expert communication Traduction de textes en français: Dr. Doina Hendre Biro, consultant scientifique, et Livia-Cristina Boc, expert local.

Alba Iulia a abrité la communauté juive la plus ancienne de Transylvanie. Ainsi, dans le centre-ville, se trouve la première synagogue murée de Transylvanie, bâtie en 1840, au temps du rabbin Jéséchiel Paneth, dont elle porte le nom. La construction sobre, réunit visiblement des éléments architecturaux baroques et néo-classiques. Le bâtiment a un seul corps – une grande salle de réunion, au milieu de laquelle se trouve la bimah – le podium d’où on lisait la Torah, le livre sacré des Juifs. Sur la paroi l’est, l'armoire Aron Kodesh, protège les rouleaux de la Torah. Les femmes avaient accès à la Synagogue uniquement au balcon, dans ce qu’on appelle le « balcon [...]
octobre 23, 2017

LE CIMETIÈRE JUIF

Conseiller scientifique: Tudor Roșu , docteur en histoire Éditeur de textes: Nicolae Neag, expert communication Traduction de textes en français: Dr. Doina Hendre Biro, consultant scientifique, et Livia-Cristina Boc, expert local.

Le cimetière de la rue Vasile Alecsandri fait partie intégrante de la communauté juive d'Alba Iulia. C'est le plus ancien cimetière de Transylvanie et il figure parmi les plus anciens de Roumanie. Il existe depuis presque 300 ans. Il a été utilisé aussi bien par les juifs séfarades de rite espagnol que par les juifs ashkénazes de la région, de rite allemand. Les pierres funéraires du cimetière juif d’Alba Iulia sont intéressantes par leur forme et par leurs dimensions, par le rapport entre l’inscription et les ornements, mais également par le message que les symboles transmettent. Le cimetière contient 2038 tombes et 1960 monuments funéraires. La plupart portent des é [...]
octobre 23, 2017

L’ÉGLISE ÉVANGÉLIQUE C.A.

Conseiller scientifique: Tudor Roșu , docteur en histoire Éditeur de textes: Nicolae Neag, expert communication Traduction de textes en français: Dr. Doina Hendre Biro, consultant scientifique, et Livia-Cristina Boc, expert local.

Les militaires de carrière de religion luthérienne mobilisés à Alba Iulia, issus de tout l’Empire des Habsbourg ont fait augmenté la communauté allemande de la ville déjà composée de nombreux Saxons. Les réformes de la fin du XVIIIe siècle ont permis la construction d’une église pour eux. Le terrain a été offert par la ville en 1819. Il s’agissait d’une zone marécageuse, qui a rendu nécessaires des travaux d’assèchement. L’église a été érigée entre 1824-1826, tandis que le clocher a été ajouté un peu plus tard, en 1853. Le plan se compose d'une nef centrale rectangulaire et d’une abside (non-décrochée), circulaire à l’intérieur et polygonale [...]
octobre 24, 2017

L’ÉGLISE RÉFORMÉE CALVINISTE

Conseiller scientifique: Tudor Roșu , docteur en histoire Éditeur de textes: Nicolae Neag, expert communication Traduction de textes en français: Dr. Doina Hendre Biro, consultant scientifique, et Livia-Cristina Boc, expert local.

La seule église protestante calviniste d'Alba Iulia est située dans le quartier considéré autrefois comme le centre-ville où vivait la communauté hongroise, en partie calviniste. Elle fut construite entre 1757 et 1761 sur un terrain obtenu avec l'accord de l'impératrice Marie-Thérèse. Une inscription placée à l'intérieur, au-dessus de l'entrée sur le côté nord de la tour du clocher, en rappelle la date de construction et le noms des fondateurs. Cette église aux dimensions réduites, a un plan de construction différent par rapport aux autres églises du XVIIIe siècle d'Alba Iulia. Ainsi, la nef y est rectangulaire tandis que l’église a deux absides semi-circulaires [...]
octobre 23, 2017

L’ÉGLISE FRANCISCAINE

Conseiller scientifique: Tudor Roșu , docteur en histoire Éditeur de textes: Nicolae Neag, expert communication Traduction de textes en français: Dr. Doina Hendre Biro, consultant scientifique, et Livia-Cristina Boc, expert local.

Suite à la contre-réforme catholique imposée par les Habsbourg, qui contrôlaient la Transylvanie, les moins Franciscains s’installèrent après 1691 y comprit a Alba Iulia. Une première chapelle des franciscains bâtie en 1711 était consignée sur les plans des architectes  Giovanni Morando Visconti en 1714 (Capella di S. Giovanni Capistrano) et Johann Konrad Weiss en 1731 et 1736, chapelle détruite pendant le siège de la fortification, en 1849. Désormais, les Franciscains reçurent des terrains dans le quartier Heius et dans la « ville allemande », aujourd'hui le quartier Maieri de la ville, pour y bâtir leur abbaye. L’église proprement-dite fut érigée entre 1752- [...]
octobre 23, 2017

L’ÉGLISE DES GRECS „L’ANNONCIATION”

Conseiller scientifique: Tudor Roșu , docteur en histoire Éditeur de textes: Nicolae Neag, expert communication Traduction de textes en français: Dr. Doina Hendre Biro, consultant scientifique, et Livia-Cristina Boc, expert local.

« L’église des grecs » est un des quatre lieux de culte construits pour les Roumains de la « Ville d’en Bas » au  XVIIIe siècle. Des marchands grecs contribuèrent à sa construction d'où son nom. À la fin du XVIIIe siècle, 1794,  au moment de la construction, « l’Église des grecs » était en dehors de la ville, dans la campagne. La construction de nouvelles maisons et l’agrandissement de la ville se fit autour du  lieu de culte qui devint le centre de ce nouveau quartier. L’église-halle a un plan particulier: la nef est voûtée d'un berceau partagé en trois travées l’abside semi-circulaire et la tour-clocher adossée sur la fqçade ouest, bien que l [...]
octobre 23, 2017

LE CIMETIÈRE MAIERI

Conseiller scientifique: Tudor Roșu , docteur en histoire Éditeur de textes: Nicolae Neag, expert communication Traduction de textes en français: Dr. Doina Hendre Biro, consultant scientifique, et Livia-Cristina Boc, expert local.

Vieux cimetière des orthodoxes appartenant à l'église métropolitaine pendant le règne de Michel le Brave, jusqu’a sa démolition au XVIIIe siècle. Car quand commença le chantier de construction de la Citadelle Alba Carolina, les cimetières roumains furent placés près des églises de la „Ville d’en Bas”, ensuite, vers la partie sud-est de la Citadelle, toujours extra-muros. Le développement urbain se faisant, au fil du temps le territoire initialement réservé à l'usage de ce cimetière n'a plus été suffisant et cet espace s'est agrandi. Dans le cimetière Maieri d'Alba Iulia, reposent les personnalités marquantes de la ville: y vous découvrirez des monuments fun [...]
octobre 23, 2017

L’ÉGLISE ORTHODOXE „SAINTE TRINITÉ” MAIERI I

Conseiller scientifique: Tudor Roșu , docteur en histoire Éditeur de textes: Nicolae Neag, expert communication Traduction de textes en français: Dr. Doina Hendre Biro, consultant scientifique, et Livia-Cristina Boc, expert local.

Cette église située dans le quartier Maieri I, a été la dernière construite au XVIIIe siècle pour les orthodoxes roumaine qui habitait « la ville d’en bas », après celles des quartiers Maieri II, Centre et Lipoveni, construites pour les grecs-catholiques roumains. Une mosaïque, au-dessus de l'entrée rappelle que l'église se trouve sous le patronage de la Sainte Trinité. L'église respecte le plan-type d'une église de rite byzantin. Elle est bâtie de façon que l'entrée se trouve à l'ouest et l'autel, à l'est. La nef principale est surmontée d'un massif dôme du clocher à l'ouest et d’une abside abritant le sanctuaire, à l'est. L’église a été repeinte en 1 [...]
octobre 23, 2017

L’ÉGLISE ORTHODOXE „SAINTE TRINITÉ” MAIERI II

Conseiller scientifique: Tudor Roșu , docteur en histoire Éditeur de textes: Nicolae Neag, expert communication Traduction de textes en français: Dr. Doina Hendre Biro, consultant scientifique, et Livia-Cristina Boc, expert local.

La première église en pierre fut construite pour les Roumains grecque-catholiques d’Alba Iulia dans le quartier Maieri II de la « Ville d’en Bas » situé au XVIIIe siècle en bordure de la ville. L’édifice fut élevé avec l’argent offert comme dédommagement par les Impériaux, qui entre 1713 et 1715 avaient démolit l’église de Michel le Brave, située près de l’ancienne forteresse. Néanmoins une partie des matériaux recupérés servirent à la construction d’une nouvelle église, tout comme les blocs massifs de calcaire qui proviennent d'un vieux mur romain, qu’on observe encastrés dans ses murs, ou encore une pierre tombale, sur la façade de la tour, appar [...]
octobre 23, 2017

L’ÉGLISE ORTHODOXE « L’ASSOMPTION DE LA VIERGE» – LIPOVENI

Conseiller scientifique: Tudor Roșu , docteur en histoire Éditeur de textes: Nicolae Neag, expert communication Traduction de textes en français: Dr. Doina Hendre Biro, consultant scientifique, et Livia-Cristina Boc, expert local.

L'église „ L'Assomption de la Vierge”, située dans le quartier Lipovéni, au nord du centre-ville, fut construite au XVIIIe siècle. Bien que l'année de construction 1690-1691 est inscrite au-dessus de la porte d'entrée de l'église,  elle semble peu crédible aux historiens, car ce lieu de culte n'apparaît pas sur le plan  détaillé de la ville de 1711. Elle commence a aparaitre sur les plans de 1752. Il parait que le principal donateur de cette construction, ait Ioan Dragos de Thurna, annobli par l'impératrice Marie-Thérèse en 1742. Car son nom et ses armoiries sont gravés sur deux bougeoirs en argent de 1736 et 1766. Plusieurs restaurations ont transformé l’église [...]
octobre 23, 2017

L’ÉGLISE EN BOIS “LA RÉSURRECTION DU CHRIST”

Conseiller scientifique: Tudor Roșu , docteur en histoire Éditeur de textes: Nicolae Neag, expert communication Traduction de textes en français: Dr. Doina Hendre Biro, consultant scientifique, et Livia-Cristina Boc, expert local.

Cette église en bois est un des lieux de culte orthodoxe d’Alba Iulia les plus visités. Elle fut construite très probablement en 1769 dans le village de Brăzești qui appartient à la ville de Baia de Arieș, mais transférée en 1991 sur l’emplacement actuel, dans le quartier Cetate. A l'origine de ce transfert à Alba Iulia est Zamfira Constantinescu, la prieure du couvent de Prislop. L'église a deux étages distincts: le premier est historique car il remonte aux premiers siècles de son existence, le second est contemporain et concerne son nouvel emplacement et les réaménagements apportés. La peinture a été réalisée par une religieuse, Viorica Creţu, membre du même co [...]
octobre 24, 2017

L’ÉGLISE EN BOIS „SAINT NICOLAS”

Conseiller scientifique: Tudor Roșu , docteur en histoire Éditeur de textes: Nicolae Neag, expert communication Traduction de textes en français: Dr. Doina Hendre Biro, consultant scientifique, et Livia-Cristina Boc, expert local.

L'histoire de cette petite église en bois commence en 1768, à Acmar, petit village de la commune de Blandiana. Elle fut abandonnée après la construction d'une église en pierres dans ce même village. Après 20 ans d'oubli, en 1994, elle fut déplacée et remise en valeur à l'initiative d’Emilian Birdas, évêque orthodoxe d'Alba Iulia, du moment. Actuellement elle se trouve à Valea Popii, un endroit près de la ville. La construction a la forme d’un bateau, avec des poutres en bois de chêne et des piliers qui reposent sur une petite fondation de pierre. Au sud, sur toute la longueur, une véranda ouverte avec 12 piliers en bois permet l’entrée dans l’église, par une gran [...]
octobre 23, 2017

L’ÉGLISE ORTHODOXE LA „DESCENTE DU SAINT ESPRIT”

Conseiller scientifique: Tudor Roșu , docteur en histoire Éditeur de textes: Nicolae Neag, expert communication Traduction de textes en français: Dr. Doina Hendre Biro, consultant scientifique, et Livia-Cristina Boc, expert local.

On l’appelle „La Descente du Saint Esprit”, car sa consécration a eu lieu le 11 juin 2006, le jour de la Pentecôte, qui correspond justement à cette fête religieuse. Bien qu’une église est en principe bâtie de façon que l'entrée se trouve à l'ouest et le sanctuaire, avec l'autel, à l'est, cet espace de culte infirme cette règle. Car pour faire face à la cathédrale du Sacre des Rois, les architectes ont prit comme axe le boulevard Transilvania. Ainsi on explique l'orientation de l'autel vers l'ouest, cas particulier, si non unique dans les édifices orthodoxes. Toutefois, l’architecture du lieu de culte est de type néo-byzantin, inspirée de la susdite cathedrale, [...]
octobre 23, 2017

L’ÉGLISE MÉMORIELLE „MICHEL LE BRAVE”

Conseiller scientifique: Tudor Roșu , docteur en histoire Éditeur de textes: Nicolae Neag, expert communication Traduction de textes en français: Dr. Doina Hendre Biro, consultant scientifique, et Livia-Cristina Boc, expert local.

L'église mémorielle „Michel le Brave” a deux patrons: la Sainte Trinité et le Saint Silouane du Mont Athos. De style rustique en bois, est érigée approximativement sur l’emplacement de l'ancienne église métropolitaine orthodoxe bâtie en 1597 à l'initiative de Michel le Brave, a l’intérieure de l’ancienne citadelle médiévale. Cependant l’ensemble religieux a été démoli après 1715, une fois commencés les travaux pour l’actuelle fortification. On y aurait trouvé des vestiges d'une église plus ancienne et les traces d’une typographie. Pour rappeler l’ancienne Métropolie transylvaine on a proposé un nouveau lieu de culte aussi près que possible de l’e [...]
Français